L’avenir du Cashback après la pandémie de COVID-19

par Rédaction Kashalo
0 commentaire

La pandémie de COVID-19  a secoué les économies partout dans le monde et a bouleversé notre vie quotidienne. Il n’y a pas de gouvernement ou d’entreprise qui n’ait pas ressenti les effets de cette pandémie. Les mesures prises par les états ont fait jaillir de nouvelles habitudes d’achat.

En effet, Le confinement strict en France a considérablement boosté le commerce sur internet. Les consommateurs n’effectuent plus de déplacements en magasin et font de plus en plus leurs achats en ligne.

Selon la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (FEVAD), les ventes de commerce en ligne (hors produits alimentaires) ont enregistré une augmentation de 11% à 21% en avril 2020. Le commerce sur internet s’est donc mieux comporté que le commerce classique suite au confinement. Ce dernier a conduit de nombreux consommateurs en France à acheter davantage sur internet ou à effectuer leurs achats alimentaires sur internet pour la première fois. Il est prévu que les ventes de commerce en ligne atteignent 69 milliards d’euros en 2020, contre 59 milliards d’euros en 2019, soit une augmentation de 17%.

Dans l’enquête de GlobalWebIndex menée en avril 2020, 23% des internautes en France âgés de 16 à 64 ans ont déclaré qu’ils s’attendraient à visiter les magasins physiques moins fréquemment après la pandémie, et 27% ont prévu de passer moins de temps en magasins. Environ 15% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles adopteraient le système « Click and collect »  qui est un service permettant de commander sur internet pour retirer ensuite les achats dans un magasin de proximité. 17% effectueraient davantage des achats en ligne pour être livrés à domicile.

Une tendance corroborée par une enquête menée par McKeinsey & Company en avril 2020. En effet, 20 % des adultes en France pensaient que leurs achats alimentaires en ligne augmenteraient après la pandémie, et 15% pensaient qu’ils achèteraient davantage en ligne pour les achats non alimentaires. Environ 14% des répondants ont déclaré qu’ils iraient moins dans des magasins pour faire leurs achats non alimentaires, et 24% prévoyaient moins de visites dans les centres commerciaux.

Le confort qu’offre le commerce en ligne peut séduire certains consommateurs de manière permanente. L’enquête de GlobalWebIndex a révélé que de nombreux Français comptent effectuer davantage leurs achats en ligne après la pandémie. Environ 15% ont déclaré qu’ils seraient plus susceptibles de commander des vêtements en ligne en plus des produits alimentaires. D’autres répondants ont déclaré qu’ils passeraient plus de commandes en ligne pour acheter des produits cosmétiques, des produits de beauté, des articles ménagers, des articles de soins personnels et des appareils électroniques personnels.

Les mesures restrictives et le confinement dus à la pandémie de COVID-19 vont laisser la porte grande ouverte pour que de nouvelles habitudes de consommation commencent à poindre à l’horizon.  On compte déjà un million d’adeptes de plus pour le commerce en ligne. Une ruée qui n’ira pas forcément inverser les proportions de la vente en ligne et de la vente en magasins, mais qui accélérera sans doute l’essor du commerce en ligne.

Le concept de Cashback suivra certainement cette accélération. Les «cashbackeurs» qui sont de plus en plus nombreux en France, peuvent profiter donc de cette dynamique pour maximiser leurs économies et profiter entièrement d’une concurrence qui s’intensifiera davantage entre les sociétés de Cashback dans les années prochaines.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire